Avant la greffe de cheveux

AVANT LA GREFFE DE CHEVEUX

La période préopératoire de la greffe de cheveux n’est pas moins importante que les étapes suivantes de la greffe de cheveux. Pour cette raison, il faut bien planifier cette période, notamment en termes d’élaboration d’une communication approfondie avec le patient. Il est absolument indispensable que le patient informe son médecin des traitements qu’il administre. Une fois que le médecin définit les antécédents familiaux et pathologiques du patient s’ils existent et le degré de sa perte de cheveux, il va commencer à éduquer le patient en matière des instructions qu’il doit suivre avant l’opération et celles qu’il doit éviter. Par ailleurs, il va l’informer à propos des effets secondaires prévus et qui ne nécessitent pas une inquiétude, car il faut juste comprendre comment les gérer. Une prémédication à titre prophylactique peut être précédée l’opération de la greffe de cheveux, selon l’état de santé de chaque patient et ses antécédents héréditaires et pathologiques. Il est également important que le patient soit informé que la repousse de ses cheveux ne va pas être apparente qu’à partir le sixième mois postopératoire.

Les instructions à éviter avant une greffe de cheveux

L’opération de la greffe de cheveux est une opération esthétique qui garantit au patient des résultats permanents, à condition qu’il doit bien respecter les recommandations préopératoires et postopératoires du médecin. Le protocole adopté avant la greffe de cheveux concerne à la fois la modification du mode de vie mais aussi l’arrêt de certain type de thérapie soit médicamenteux ou à base de plantes. Il faut signaler que l’arrêt de n’importe quel médicament doit être sous l’avis du médecin prescripteur.

Les traitements à éviter avant une greffe de cheveux

Les anticoagulants sont des médicaments qui entravent la formation d’un caillot sanguin et augmentent le flux sanguin, ils sont donc interdits pour les gens qui envisagent une greffe de cheveux en raison qu’ils provoquent des saignements lors de la procédure mais aussi dans la période postopératoire.

Pour les patients qui utilisent le MINOXIDIL, ils devraient cesser de l’utiliser quelques jours avant l’opération. Le MINOXIDIL peut augmenter le taux des saignements opératoire vue sa propriété vasodilatatrice, mais également, il peut donner naissance à une irritation au niveau du scalp.

Pour assurer une intervention sans douleur, le médecin réalise une anesthésie en utilisant un mélange entre lidocaïne, l’adrénaline et le MARCAINE. Une interaction possible peut être survenue entre ces produits anesthésiques et d’autres médicaments tels que certains types d’antibiotiques, antalgiques et antihistaminiques (médicaments antiallergique), pourtant le patient est prié de ne pas interrompre aucun de ces traitements sans recourir à l’avis de son médecin traitant.

Les anti-inflammatoires non stéroïdien agissent sur le fonctionnement des plaquettes et par conséquent, l’augmentation des saignements après la greffe de cheveux. Il est conseillé au patient d’arrêter la prise de ces traitements avant l’opération pour garantir une procédure sans complication, mais toujours, il faut prendre l’avis du médecin prescripteur.

Les suppléments en vitamine E ont un impact négatif sur les facteurs de coagulation, c’est pour cela, il est interdit de les prendre avant l’opération de la greffe de cheveux.

Les instructions liées au mode de vie

Il est absolument recommandé de diminuer autant que possible la consommation du tabagisme avant l’opération de la greffé de cheveux vue son impact sur le taux du saignement, en plus de plusieurs autres complications qu’il engendre dans la période postopératoire, à savoir la nécrose, l’infection et la chute des cheveux. Il a été prouvé également que la consommation de l’alcool engendre les mêmes complications que celles du tabac.

Le patient doit contrôler son régime alimentaire tout en évitant les aliments qui sont riches en vitamine E ainsi que tous les aliments à base de plantes, afin d’assurer une greffe de cheveux sans saignement excessif et sans complications postopératoires.

Les instructions à suivre avant une greffe de cheveux

Le patient est invité à suivre strictement plusieurs recommandations et instructions avant l’opération de la greffe de cheveux, pour permettre une procédure facile et sans problème. Les trois mesures principales que le patient doit tenir en compte avant l’intervention, portent sur le régime alimentaire, le massage de cuir chevelu et la prise des traitements initiaux recommandés par le médecin.

  • Un régime alimentaire sain
  • Le massage du scalp
  • La prémédication

L’alimentation préopératoire

Il a été démontré que la malnutrition peut être responsable de plusieurs complications postopératoires, comme l’infection et les saignements. Une alimentation équilibrée et riche en vitamines (à exclure la vitamine E) est importante pour assurer une période postopératoire avec le minimum possible des effets indésirables. Le support alimentaire doit être riche en vitamine K qui prévient le saignement et en vitamine A/C, ces deux vitamines jouent un rôle indispensable dans le renforcement du système immunitaire et donc la prévention contre l’infection après la greffe de cheveux.

Le massage préopératoire de cuir chevelu

Le massage du cuir chevelu est recommandé surtout aux patients ayant un scalp tendu. Pour atténuer la tension provenant du prélèvement des unités folliculaires, le patient est prié de masser en étirant doucement la peau de haut en bas avec la paume de la main. Plus le patient applique ces exercices d’étirement, plus le prélèvement des unités folliculaires sera facile.

Les médicaments préopératoires

Le médecin peut décider de prescrire des traitements ou des suppléments en vitamines à titre prophylactique selon les propriétés individuelles de chaque patient. Les diabétiques qui envisagent une greffe de cheveux doivent adopter une antibioprophylaxie avant la greffe de cheveux afin d’éviter l’éventualité d’une infection.

Certains médecins prescrivent aux patients qui sont susceptibles d’avoir des saignements excessifs, des quantités minimes de la vitamine K, dans le but d’arrêter la survenue de cette complication dans la période opératoire et postopératoire.

Les anxiolytiques peuvent être prescrites afin de garantir le maximum possible du confort au patient lors de l’intervention de la greffe de cheveux.

Rappel : il est absolument interdit d’administrer ou d’interrompre n’importe quel traitement sans prendre l’avis du médecin, qui est considéré la seule personne qui décide de continuer ou d’arrêter un traitement, toute en prenant en considération les propriétés de chaque individu.

La veille et le jour de l’intervention

Il existe également des instructions à suivre la veille et le jour de l’opération, pour assurer le bon déroulement de la procédure. Par ailleurs, garantir autant que possible le confort au patient. Parmi ces instructions on trouve :

  • Prenez une douche la veille de l’intervention toute en lavant les cheveux avec un champoing douce.
  • Le rasage des cheveux va être effectué à l’hôpital, il n’est pas nécessaire de le faire chez-vous.
  • Profitez d’un sommeil suffisant.
  • Evitez les activités physiques pénibles un jour avant l’opération.
  • Veuillez prendre un petit-déjeuner complet et diversifié.
  • Portez des vêtements confortables, sans boutons et non serrés.
  • Le patient est invité à se présenter à l’hôpital, un jour avant l’opération pour effectuer des tests sanguins dont le médecin recommande.

Le début de la réalisation de chaque instruction

Un mois avant la greffe de cheveux ü Évitez Le tabagisme

ü Commencez le massage du scalp

Trois semaines avant l’opération ü Arrêtez la prise de la vitamine E

 

Une semaine avant l’opération ü La prise de la vitamine K

ü Arrêtez la prise des médicaments déconseillés

ü Arrêtez de boire l’alcool

Trois jours avant l’opération ü Arrêter l’utilisation de la MINOXIDIL

 

Références :

MCGILLIS., Teri., STANTON–HICKS., Ursula., The preoperative patient evaluation: preparing for surgery, Dermatologic clinics, vol 16 (1), pages 1-15, (1998).

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0733863505704836

Avram., Marc R., al., The Potential Role of Minoxidil in the Hair Transplantation Setting. Dermatologic Surgery, 28(10), page 899. (2002).

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1046/j.1524-4725.2002.02068.x

P Unger W., Shapiro R., Unger R., Unger M., the preoperative phase., Hair transplantation, page 198, (2010)

https://books.google.com.tr/books?id=7mhqDwAAQBAJ&pg=PT13&dq=hair+transplantation+walter&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjF9-iptJjjAhVRposKHeE0BBcQ6AEIKTAA#v=onepage&q=hair%20transplantation%20walter&f=false